Les Jardins imaginaires

en résonance avec la thématique “La lecture par nature”

Les jardins imaginaires est un projet artistique et numérique qui s’inscrit en résonance avec la thématique “La lecture par nature” impulsée par la Métropole Aix-Marseille.
Il est en phase de présélection dans le cadre de l’appel à projets porté par la Métropole AIx-Marseille.

Il s’agit de mettre en oeuvre une proposition transmédia, à la convergence de la lecture, de la nature, de l’art et du numérique.

La Fabulerie, propose un dispositif complet, pensé pour l’itinérance et capable d’apporter une véritable expérience sensible pour l’ensemble des publics, avec une attention particulière portée à destination des enfants, des jeunes et des familles. Des ateliers de pratique artistique sont proposés en résonance avec l’univers du projet.

Forte de son expérience dans les champs de la création numérique et des projets culturels en bibliothèques, la Fabulerie a tenu à concevoir une proposition adaptée aux contraintes et potentialités d’un maximum de bibliothèques sur le territoire.

SYNOPSIS

La proposition «Les jardins imaginaires» est pensée comme une fiction transmedia, c’est à dire un univers qui se décline sur plusieurs modes narratifs et interfaces dédiées. La trame générale repose sur la découverte d’un grimoire ancien, crayonné par un herboriste des siècles derniers, Mr Hugues de Forticor, passionné par le pouvoir magique des plantes.

Chacune des plantes présentées dans ce grimoire possède un pouvoir magique. Celui qui s’en empare pourra alors voler, avoir la taille d’un géant ou celle d’une fourmi, grimper dans les nuages, vivre sous l’eau, être invisible…

Pour faire pousser son pouvoir magique, il faut choisir sa graine avec soin, la transporter délicatement et la faire germer dans un endroit très particulier. Notre endroit. Celui qui nous représente, celui qui nous conforte ou celui qui nous rappelle un souvenir. Dans un livre, une gouttière, un jouet, une boîte à secrets… c’est à chacun de trouver le bon endroit pour que le pouvoir magique s’y sente bien et veuille bien se manifester…abracadabra !


DE LA GRAINE AUX SAVOIRS

Il s’agit d’aborder cette fiction, comme un prétexte à la découverte, à l’éveil artistique et à la compréhension du vivant. Pensée sur un mode ludique, cette proposition poétique invite celui qui s’en approche à intéragir et s’approprier le sujet des jardins imaginaires. Ceux qui nourissent notre part sensible et notre capacité à explorer le monde. La litterature, les légendes lointaines, les contes fantastiques participent à faire éclore chez les lecteurs des fenêtres d’ailleurs, qui dépassent les seuls possibles du quotidien. On dit souvent qu’il faut parler aux plantes, et bien c’est une sorte de discussion sensible avec cet univers du vivant qui est proposée dans le cadre de cette création. Une discussion avec la part de nature et de magie qui dort en chacun de nous.

UNE CRÉATION-PASSERELLES

Cette création s’inscrit dans un désir d’accompagner les dynamiques à l’oeuvre au sein de nombreuses bibliothèques du territoire. Notamment sur l’enjeu d’inscrire le numérique comme levier d’accès à la connaissance et aux expériences culturelles mais aussi d’encourager, stimuler et faire vivre des points de convergences générationnels.

En effet, pour la Fabulerie, l’enjeu majeur de cette décennie, ce n’est pas tant la réponse à une fracture numérique, mais davantage au risque d’une fracture générationelle. Comment créer, favoriser, renforcer des passerelles, entre les générations ? Entre ces jeunes qui naviguent et explorent le monde avec de nouveaux outils, de nouveaux langages, notamment numériques. Et leurs aînés, possesseurs de nombreux savoirs à partager, à prolonger et qui se sentent parfois déconnectés de ces nouvelles formes de langage et d’expression.

«Les jardins imaginaires» est donc surtout pensé comme un objet-passerelle, entre les âges, entre le numérique et le physique, entre la réalité et la fiction. Il s’adresse à tous et à chacun.


FORMAT PRÉSENTATION

Le carrousel transmedia installé 3 jours

Conçu spécifiquement pour ce projet, ce carrousel numérique est une création interactive autonome, proposant trois faces fonctions. Il s’agit pour les publics, de s’immerger dans l’univers narratif en accédant à du contenu de façon sensible et fabriquer à leur tour un souvenir de cette experience.

 

  • Le portrait animé de Mr Hugues de Forticor : Un portrait animé sonore de Mr Hugues de Forticor est intégré dans un tableau numérique. Chacun peut alors se plonger dans l’histoire que raconte ce personnage singulier, passionné par le pouvoir magique des plantes.
  • Un grimoire de plantes et sa grainothèque : Un feuilletoire numérique propose un mode de lecture sensible et intuitif, du grimoire botanique interprété par l’artiste Roberto Iacono et les membres du collectif de la Fabulerie. Une série de pots propose en libres échanges des graines à faire pousser. 
  • Une petite fabrique de boîtes à germer : Une interface tactile propose au public d’imprimer une carte-origami, destinée, une fois assemblée, à transporter et faire germer des graines.
    Sur chacune d’entre elles, une formule magique et quelques instructions sont annotées pour aider chacun dans la conduite de son expérience.


    FORMAT MÉDIATION

    Atelier de pratique artistique

    Autour de cette proposition autonome, en libre accès pour les publics, la bibliothèque d’accueil choisit un atelier de médiation numérique, pour enrichir l’experience des publics et les encourager à explorer le pouvoir des plantes via des usages numériques innovants (Stopmotion, réalité virtuelle, interactivité…).

    Chaque bibliothèque peut donc choisir un atelier dans ces 4 propositions :

    –  LANDART MOTION : Création d’un lm court, réalisé image par image (stopmotion) à partir de matériaux naturels. L’atelier se déroulera de préférence en extérieur dans un cadre naturel (parc, jardin, forêt, etc…) proche du bâtiment ou sera adapté pour l’intérieur. En cas de mauvais temps, la médiathèque mettra à disposition une salle avec tables pour les prises de vue. Elle doit prévoir l’éventualité de nettoyer après l’atelier (les éléments naturels -feuilles, cailloux, sable, bois…- étant utilisés pour la séance)

    – CONCERTO DU VIVANT : Cet atelier consiste à fabriquer collectivement des instruments de musique à partir d’éléments naturels (racines, légumes, plantes, mousse), d’y assigner des éléments sonores qui permettront de jouer collectivement, grâce à l’aide de petits dispositifs d’interaction, un concerto du vivant !

    – JARDINS COLLECTIFS ET RÉALITÉ VIRTUELLE : Création d’un jardin virtuel à 360°, réalisé à partir de dessins, collages, plantes séchées ou fraiches. À l’issue de l’atelier les participants découvre leur jardin collectif dans un casque de réalité virtuelle, comme s’il existait !

    – HERBIER INTERACTIF : Cet atelier propose de réaliser collectivement un herbier des plantes locales. Chacun des éléments naturels sont utilisés comme des tampons. En mixant les différentes formes, il s’agit de créer la silhouette d’une plante aux pouvoir supra-extraordinaires. Une encre conductrice est fabriquée sur place. Elle permet de connecter la plante magique à des textes et sons enregistrés, déclenchés au toucher.