UN DISTRIBUTEUR D’EXPÉRIENCES CULTURELLES EN PROVENCE2019-04-15T17:41:32+00:00

Project Description

EXPÉRIMENTATION D’UN DISTRIBUTEUR D’EXPERIENCES CULTURELLES
EN PROVENCE.

Programme d’expérimentation labellisé SudLabs
De janvier à décembre 2019 

Ce projet  » Hospitalité & numérique » conçu et motorisé par Axelle BENAÏCH, la Fabulerie et Machines à Histoires- est soutenu par la région SUD, dans le cadre de la labellisation SUDLABS, le Conseil Départemental des Bouches du Rhône et de nombreux partenaires du secteur « culture et tourisme ». Il a pour objectif d’expérimenter un dispositif autonome de vente d’expériences culturelles capable de stimuler la mise en tourisme alternative de notre territoire et soutenir l’activité des producteurs de services locaux et commerçants du territoire.

Il s’agit donc de détourner l’usage classique du distributeur automatique pour y proposer des boxs d’expériences culturelles et numériques qui puisse permettre d’emporter un « morceau du territoire ». Il s’agit d’éditorialiser ces distributeurs avec une sélection de produits/services proposés, d’accompagner les producteurs dans le design de leur service et l’adaptation de leur offre à ce mode de diffusion.

Une fois l’offre de service proposée par le distributeur automatique d’expériences culturelles fixée, la sélection des expériences réalisées et intégrées au dispositif, celui-ci est mis en dépôt au sein de plusieurs emplacements partenaires en cours de définition (office de tourisme, gare, aéroport, campus d’innovation…) et éventuellement au sein d’événements de grandes fréquentations de façon à expérimenter pendant 6 mois les perspectives de développement de ce service innovant.

 

RECEVOIR L’ACTUALITÉ DU PROJET

Notre distributeur est actuellement visible à la Fabulerie en version Alpha.
Jusqu’au lancement de la V.O, il distribue des « petites boîtes pour rêver en vrai »,
une proposition poétique qui nous permet de tester le fonctionnement mécanique du distributeur,
ajuster les calibrage de la machine et recueillir de premiers retours sur cette nouvelle façon d’investir cet objet industriel.