Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

Museomix, c’est quoi ?

C’est la rencontre entre médiateurs, bricoleurs, designers, développeurs, graphistes, communicants, artistes, écrivains, scientifiques pour un makeathon culturel. Installés au coeur du Musée départemental de l’Arles Antique, 8 équipes ont eu 3 jours pour inventer, concevoir, fabriquer et tester un dispositif de médiation muséale innovant et emprunt de numérique.

——–

3 jours et 2 nuits ont donc (presque) suffit aux 8 équipes de Museomixeurs, soit plus de 80 personnes, pour passer de l’imaginaire au réel grâce à divers outils mis à disposition notamment par des Fablab présents lors de l’événement.

 

La Fabulerie a déployé sa Fab’mobile, petit fablab nomade, au sein des collections du musée pour permettre au public de vivre l’expérience Museomix.

Interface entre les visiteurs et l’événement, l’équipe de Design The Future Now a procédé à des démonstrations actives d’outils numériques comme l’imprimante 3D, le scanner 3D, le kit Makey-Makey ou encore la découpe vinyle. Il s’agissait, pour les visiteurs, de découvrir et tester de nouveaux outils technologiques pouvant permettre une nouvelle forme de médiation au sein des institutions culturelles.

Une fois l’événement Museomix achevé, l’équipe de Design The Future Now a effectué une semaine de résidence au sein du musée pour réaliser chaque jour des actions de médiation culturelle et numérique.

Chaque action de médiation visait un dispositif numérique particulier et une catégorie d’oeuvres exposée dans le musée. Les ateliers avaient pour objectif de proposer une nouvelle forme de médiation culturelle qui fait le lien entre une oeuvre, un outil numérique et des personnes. Repenser la médiation à travers les ressources du fablab suppose d’inscrire ces actions de médiation dans des processus d’innovation et de créativité collective grâce à la mise en commun de savoir-faire techniques, la découverte d’usages ludiques, pédagogiques et expérientielles du numérique, du DIY (Do It Yourself) et du DIT (Do It Together).

L’atelier était ouvert au grand public, au personnel du musée et aux professionnels du champ culturel. Une trentaine de personnes ont participé aux ateliers, la majorité d’entre elles était des personnes retraités et des membres du musée, des enfants et jeunes adultes ont également bénéficié de nos actions.

L’atelier Bla Bla Reliefs a permis aux usagers de faire parler les personnages mis en scène sur les sarcophages du musée.

Un atelier d’initiation à l’imprimante 3D avec scanner a permis aux usagers du musée de reproduire le buste d’Adrien présent dans le musée. Il s’agissait de montrer que l’objet produit en 3D est issu d’un processus qui mobilise divers outils technologiques comme le scanner et les logiciels Sense et ReplicatorG .

L’atelier Pixel Art, réalisé avec notre partenaire La Cabane à Jeux, proposait aux usagers du musée de produire leur propre “oeuvre” à partir d’une pratique existant depuis l’époque antique, la mosaïque, pour la transposer dans le monde virtuel sous la forme d’une animation pixellisée via Piskel. L’atelier d’initiation à l’imprimante 3D à partir d’un dessin consistait à produire des pièces de monnaie en s’inspirant de celles mises en scène dans le musée. Les dessins des participants étaient transformé en format .stl grâce au logiciel image2STL pour pouvoir être imprimés en 3D. Enfin, un atelier autour de la découpe vinyle pour créer une signalétique tactile audio.

 

Les différents ateliers initiés ont permis de montrer que l’univers du numérique, à travers des pratiques ludiques, peut être utilisé pour repenser les actions de médiation culturelle.